Le lexique complet de la dépendance.

lexique-aidant

Vous êtes proche aidant ? Voici le lexique qu’il vous faut !

Parce que quand on parle de dépendance, on entre dans un monde au vocabulaire complexe avec beaucoup d’acronymes ! Enfin un lexique pour vous aider à déchiffrer tous les termes et mieux comprendre votre proche et l’environnement dans lequel il évolue.

94% de nos clients sont satisfaits ou très satisfaits

Trouver une aide à domicile

AIDES FINANCIÈRES

AGGIR

La grille AGGIR (autonomie gérontologie groupe iso-ressources) permet d'évaluer le degré de dépendance d'une personne âgée via l'analyse des actes de la vie courante. Elle permet de répartir les degrés de la dépendance en 6 groupes, appelés GIR (groupe iso-ressources), de la dépendance la plus lourde (GIR 1) à l'absence de perte d'autonomie (GIR 6). La grille AGGIR est utilisée dans le cadre de l'attribution de l'APA (aide personnalisée à l'autonomie) pour évaluer la perte d'autonomie.

APA

L’APA ou Allocation Personnalisée d’Autonomie est une aide financière destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie. Elle a pour but de contribuer aux dépenses nécessaires pour vivre à domicile ou pour séjourner en EHPAD. Elle est versée par le département en fonction du niveau de dépendance et des revenus. Découvrez l’ensemble des modalités de cette aide sur notre article : l’APA expliquée simplement.

ASH

L’aide sociale à l'hébergement est une aide financière qui prend en charge les frais d'hébergement pour une personne âgée en établissement ou en accueil familial. L’ASH peut être demandée par la personne âgée auprès de son conseil départemental. Ce dernier paiera la différence entre le montant de la facture et la participation de la personne.

CASA

La CASA est la Contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie dont le taux est de 0,3 %. Elle est calculée et prélevée sur les pensions de retraite, les pensions d'invalidité et les allocations de préretraite.

CESU : Chèque Emploi Service Universel.

Le CESU est un titre de paiement qui a pour principal objectif de régler des prestations de services à la personne à domicile et la garde d'enfant à l'extérieur du domicile. Il permet aussi de régler la facture d'un prestataire de services à la personne.

CPAM : Caisse Primaire d’Assurance Maladie

La CPAM a pour rôle d’assurer le service de prestations dont le remboursement des frais médicaux, le paiement des indemnités journalières, mais aussi d’améliorer les politiques de préventions et de promotion de la santé (dépistage des cancers etc…) afin de réduire les dépenses de santé de l’Assurance Maladie. Elle propose également des aides individuelles aux assurés et des aides collectives à des associations dans le cadre d’une politique sanitaire et sociale.

GIR

Le GIR (groupe iso-ressources) est un degré de classement permettant d'évaluer le niveau de dépendance d'une personne âgée en perte d'autonomie, selon la grille AGGIR. Il existe 6 groupes, dont vous pouvez retrouver le détail sur cet article. Vous pouvez simuler le GIR de votre proche ici.

PCH

La prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide financière versée par le département. Elle est destinée à rembourser les dépenses liées à la perte d'autonomie. Son attribution dépend du degré d'autonomie de votre proche, de son âge, de ses ressources et de sa résidence.

RAC : Reste À Charge

En santé, le reste à charge est la part de dépense qui reste à la charge de l'assuré une fois que les remboursements de l'Assurance Maladie obligatoire, des complémentaires santé et des éventuelles aides supplémentaires sont effectués.

SERVICES MÉDICAUX SOCIAUX & INSTITUTIONS

AMP : Aide Médico-Psychologique.

L’AMP est un professionnel qui intervient auprès de personnes jeunes ou adultes ayant un handicap physique ou mental important. Il peut également s’occuper de personnes âgées dépendantes. Son rôle est d’apporter un soutien au bien-être des personnes handicapées. L’AMP met en place des activités sociales et de loisirs afin de maintenir leur socialisation mais a également pour rôle d’aider la personne dans ses gestes du quotidien (se laver, s’habiller, manger, etc). L’AMP doit entretenir une relation individuelle et une communication par la parole ou par les gestes pour établir un contact avec la personne dont il s’occupe. Le rôle de l’AMP est l’accompagnement complet de la personne handicapée afin qu’elle puisse évoluer au mieux à domicile.

CCAS

Le Centre communal d'action sociale (CCAS) est un établissement public communal qui intervient dans les domaines de l’aide sociale légale et facultative, ainsi que dans les actions et activités sociales. Votre CCAS vous accueille en semaine pour vous offrir des informations sur les aides financières auxquelles vous êtes éligibles, les lieux d’accueil mais également les activités pour votre proche âgé ou handicapé au sein de la commune. Votre CCAS peut également vous aider (ou aider votre proche) à constituer un dossier de demande d’aide financière et le transmettre au service départemental compétent qui traitera la demande.

CLIC : Centre local d’information et de coordination gérontologique.

Le Clic est un lieu d'accueil, de conseil, d'écoute pour les personnes âgées et leur entourage. Cet organisme a pour rôle d’accompagner les personnes âgées dans toutes leurs démarches. Que ce soit la demande d’aides financières comme l’APA, les activités au sein de la commune, les solutions d'hébergement pour personnes âgées, ou toute autre information liée à leur situation, le CLIC y répond. Ces centres d’accueil sont présents dans toutes les départements. Vous pouvez vous y rendre sans rendez-vous.

CSI : Centres de Soins Infirmiers

Les CSI sont des centres de santé à proximité de votre domicile qui dispensent des soins sur ordonnance médicale ou hospitalière au sein du centre de Soins Infirmiers ou directement à domicile. Ces centres interviennent quelque soit la pathologie et l’âge de la personne et permettent dans certains cas d’éviter l’hospitalisation. Le personnel des CSI est composé d’infirmiers salariés, diplômés d’Etat, qui travaillent en équipe pour offrir les meilleurs soins et assurer une prise en charge globale des patients.

ESA: Equipes spécialisées Alzheimer à domicile.

Leur mission consiste à évaluer les besoins de soins et d’aide, et de suivre le patient dès le début de la maladie, avec des professionnels formés à l’accompagnement et à la stimulation des malades d’Alzheimer, comme les psychomotriciens et ergothérapeutes. L’objectif des interventions est de leur permettre de rester vivre le plus longtemps à domicile. Ces interventions se font sur prescription médicale et sont présentes partout en France afin de pouvoir accompagner votre proche directement à domicile. Elles se déroulent durant 12 à 15 séances réparties sur 3 mois.

Gérontologue

La gérontologie est l’étude de la vieillesse et du vieillissement sous leurs différents aspects médical, psychologique, social… Le gérontologue est un médecin spécialisé dans le vieillissement et les personnes âgées. Il pratique un métier qui contribue à toutes les avancées des sciences biologiques et des sciences humaines.

Gériatrie

Discipline médicale consacrée aux maladies des personnes âgées, au même titre que la pédiatrie est consacrée aux affections des enfants.

IDE : Infirmier Diplômé d’État

Les IDE ont la possibilité de travailler auprès des personnes âgées dans des institutions (comme les EHPAD) ou directement à domicile en exerçant leur activité en profession libérale. Ils peuvent également intervenir à domicile en étant salariés au sein de Centres de Soins Infirmiers (CSI). Les infirmiers diplômés d’État permettent aux personnes âgées et/ou handicapées de recevoir l’ensemble des soins nécessaires, quelle que soit la pathologie sans avoir besoin d’être hospitalisées. Ils se rendent directement au domicile de votre proche, quotidiennement si besoin pour prodiguer les soins.

MDPH : Maisons Départementales des Personnes Handicapées

Les maisons départementales des personnes handicapées sont présentes dans tous les départements de France afin de conseiller les personnes en situation de handicap et leurs proches. Le rôle de la MDPH est d’informer et d’accompagner les personnes handicapées et leurs familles dès l’annonce du handicap et tout au long de son évolution. Elles mettent à disposition des personnes handicapées et de leurs familles un numéro de téléphone gratuit afin de les accompagner en cas d’urgence. C’est au sein des MDPH que la Commission des Droits et de l’Autonomie des personnes handicapées décide des droits de la personne et du plan de compensation proposé.

PAERPA : Parcours de santé des personnes âgées à risque de perte d’autonomie

Déployé depuis 2014 sur des territoires pilotes, le PAERPA s’adresse aux personnes âgées de plus de 75 ans dont l’autonomie est susceptible de se dégrader pour des raisons médicales ou sociales. L’objectif du PAERPA est de maintenir la plus grande autonomie le plus longtemps possible à domicile des personnes âgées. Pour se faire un dispositif autour des 5 points clés suivants a été mis en place : renforcer le maintien à domicile, améliorer la coordination des intervenants et des interventions, sécuriser la sortie d’hôpital, éviter les hospitalisations inutiles, et mieux utiliser les médicaments.

PUV : Petites Unités de Vie dont les MARPA (maisons d’accueil rural pour personnes âgées).

Les petites unités de vie sont des domiciles protégés, des logements regroupés, qui ont émergés en France dans les années 1980 afin de proposer aux personnes âgées ne pouvant ou ne voulant plus vivre chez elles seules d’éviter la vie en collectivité comme dans les maisons de retraite. Ces petits logements permettent aux personnes âgées de garder leur intimité et leur autonomie tout en étant proche de leurs voisins dans la même situation qu’eux, mais aussi suivis par des professionnels. Les Petites Unités de Vie dont les MARPA sont plus ou moins médicalisées et permettent aux personnes âgées d’être entourées de professionnels de santé. Les MARPA disposent de 24 places dans des logements privatifs et permettent aux personnes âgées de participer à la vie quotidienne de la maison (jardinage, préparation des repas, etc).

SPASAD : Service Polyvalent d’Aide et de Soin À Domicile

Les SPASAD sont des services assurant à la fois les missions d’un SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) et celles d’un service d’aide à domicile. Ils proposent à la fois des soins infirmiers et de l’aide à domicile. Pour bénéficier de l’intervention d’un SPASAD pour des soins infirmiers, il est nécessaire d’avoir une prescription médicale, comme dans le cadre d’un recours à un SSIAD. Il faut également être âgé de plus de 60 ans ou être en situation de handicap. Dans le cas où seuls des services d’aide à domicile sont désirés, une ordonnance médicale ne sera pas nécessaire pour faire appel à ce service.

SSIAD

Les Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) sont des services sociaux et médico-sociaux qui assurent, sur prescription médicale, aux personnes âgées de 60 ans et plus malades ou dépendantes, aux personnes adultes de moins de 60 ans présentant un handicap et aux personnes de moins de 60 ans atteintes de maladies, des prestations de soins infirmiers sous forme de soins techniques ou de soins de base.

SSR : Service de Rééducation et de Réadaptation.

L’activité de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) a pour objet de prévenir ou de réduire les conséquences fonctionnelles, physiques, cognitives, psychologiques ou sociales des déficiences et des limitations de capacité des patients et de promouvoir leur réadaptation et leur réinsertion.

ULSD : Unité de Soins Longue Durée

Les Unités de Soins Longue Durée sont des établissements rattachés à un établissement hospitalier. Ils mettent en oeuvre des moyens médicaux plus importants que des établissements comme les EHPAD. Les ULSD sont destinés aux personnes âgées de plus de 60 ans qui ont perdu leur autonomie et dont l’état de santé nécessite une aide importante en matière de soins, une surveillance médicale constante, mais également une assistance pour les gestes de la vie quotidienne. La prise en charge des soins est hospitalière mais la facturation se décompose, comme en EHPAD, en tarif hébergement et tarif dépendance. Les aides financières possibles (ASH, APA, aide au logement) sont les mêmes que pour une résidence en maison de retraite ou un accompagnement à domicile. Elles sont calculées en fonction des ressources et au niveau de dépendance du résident et sont évaluées par le GIR.

TERMES GÉNÉRIQUES

Actes de la vie quotidienne :

Il existe 4 actes de la vie quotidienne : - Se laver et s'habiller : C’est la capacité à garder une hygiène mais également à s'habiller et se déshabiller sans la nécessité d'une tierce personne. - Se déplacer : C’est la capacité à se déplacer à l'intérieur de son logement sur une surface plane sans recourir à des appareils auxiliaires comme une canne, des béquilles ou un déambulateur par exemple. - Se transférer : capacité de passer de chacune des trois positions (assis - couché - debout) à une autre, dans les deux sens sans recourir à des appareils auxiliaires. - S'alimenter : capacité de servir et de manger de la nourriture préparée et mise à disposition sans l'assistance d'une tierce personne.

AFA : Association Française des Aidants.

Elle milite pour la reconnaissance du rôle et de la place des aidants dans la société. Rendez-vous directement sur le site de l’association pour découvrir cet accompagnement fait pour vous.

Aidant naturel

Personne qui vient en aide à titre non professionnel, en partie ou totalement, à une personne âgée ou handicapée de son entourage pour les actes de la vie quotidienne.

AVS : Auxiliaire de vie social

Les auxiliaires de vie sont des professionnels formés pour accompagner les personnes âgées ou handicapées dans leurs tâches quotidiennes. Ils peuvent assurer une aide dès le lever de la personne en difficulté en effectuant une aide au lever, une aide à la toilette, à l’habillage par exemple. Les aides apportées peuvent être nécessaires de jour comme de nuit pour les personnes âgées et/ou handicapées. De ce fait les auxiliaires de vie pratiquent également de l’aide aux courses, à la préparation ou la prise des repas, au ménage, ou encore un accompagnement au rendez-vous médicaux, une garde de nuit...

Curatelle

La curatelle est une mesure judiciaire destinée à protéger une personne majeure et/ou son patrimoine si elle n'est plus en état de veiller sur ses propres intérêts, grâce à l'assistance d'un curateur qui l'assiste ou le contrôle dans les actes de la vie civile. Le rôle du curateur est d’assister et de conseiller. La personne sous curatelle reste autonome dans la réalisation des actes simple et doit se référer à son curateur pour les actes importants. Une mesure judiciaire qui permet d’accompagner la perte d’autonomie mais n’empêche en rien la personne âgée de disposer de ses droits. Il existe trois types de curatelles qui permettent de donner plus ou moins de responsabilité au curateur. La curatelle simple (la plus légère), la curatelle renforcée (la plus lourde) et la curatelle aménagée.

Congé proche aidant

Le congé proche aidant permet de s’occuper d’une personne âgée en perte d’autonomie d’une particulière gravité ou d’une personne handicapé. Il est accessible sous certaines conditions (ancienneté dans l’entreprise, lien familial ou étroit avec la personne, résidence en France de la personne aidée). Il existe différents congés pour les proches aidants en plus du congé proche aidant qui vous permet d’assister votre proche. Le congé de solidarité familiale, la présence parentale, ou encore le droit au répit sont des congés à destination des aidants. Chacun de ces congés à sa spécificité et vous permet d’être au plus près de votre proche pour l’accompagner pendant une période limitée.

Dépendance

État de perte d'autonomie définitive se traduisant par l'impossibilité d'accomplir seul les 4 actes de la vie quotidienne (sans l'assistance permanente d'une tierce personne). Il existe 2 niveaux de dépendance : dépendance partielle et dépendance totale.

Dépendance partielle

Incapacité d'accomplir seul, sans l'assistance permanente d'une tierce personne, 2 des 4 actes de la vie quotidienne.

Dépendance totale

Incapacité d'accomplir seul, sans l'assistance permanente d'une tierce personne, 3 des 4 actes de la vie quotidienne.

Maladie neurodégénérative

C’est une pathologie progressive qui affecte le fonctionnement du cerveau ou plus globalement le système nerveux, entraînant la mort des cellules nerveuses. Les principales maladies neurodégénératives sont la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques.

Perte d’autonomie

C’est l’incapacité pour une personne d'effectuer par elle-même certains actes de la vie courante, dans son environnement habituel. Elle varie en intensité et en nature, selon les individus, et dans le temps.

PTA : Plateformes Territoriales d’Appui

Les plateformes territoriales d’appui ont été créées pour venir en soutien aux professionnels de santé, souvent sollicités pour des pathologies liées à des problèmes sociaux, psychosociaux ou économiques. L’objectif est d’apporter un soutien pour la prise en charge des situations complexes, sans distinction ni d’âge ni de pathologie, à travers 3 types de services. Le premier qui est l’information et l’orientation des professionnels vers les ressources sanitaires, sociales et médico-sociales de leurs territoires pour répondre aux besoins des patients avec toute la réactivité requise. Le second qui est l’appui à l’organisation des parcours complexes, dont l’organisation des admissions en établissement et des sorties. En cela, la plateforme apporte une aide pour coordonner les interventions des professionnels sanitaires, sociaux et médico-sociaux autour du patient. Et le dernier qui est le soutien aux pratiques et aux initiatives professionnelles en matière d’organisation et de sécurité des parcours, d’accès aux soins et de coordination.

Tutelle

La tutelle est une mesure judiciaire destinée à protéger une personne majeure et/ou son patrimoine si elle n'est plus en état de veiller sur ses propres intérêts, grâce à l'aide d'un tuteur qui peut le représenter dans les actes de la vie civile. La tutelle concerne les personnes qui ne sont plus en mesure d’effectuer les actes de la vie civile et de veiller sur leurs propres intérêts. Le juge des tutelles désigne alors un tuteur qui représentera la personne protégée et prendra en charge certains actes précis, définis par la loi. La tutelle est une mesure judiciaire plus lourde que la curatelle.

SOLUTIONS

EHPAD

L’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) est une structure médicalisée ayant vocation à accueillir des personnes âgées dépendantes de plus de 60 ans, qui ont besoin d'une assistance journalière et permanente. Les EHPAD ont remplacé les maisons de retraite médicalisées.

Ergothérapeute

L’ergothérapie est un professionnel de santé qui s’intéresse à l’évaluation, à la réadaptation et au traitement des personnes souffrant de handicaps moteurs ou psychomoteurs. Le but est de préserver ou développer leur indépendance et leur autonomie nécessaires à la vie quotidienne, familiale et professionnelle.

HAD : Hospitalisation À Domicile

L’HAD (hospitalisation à domicile) permet d’assurer à votre domicile des soins médicaux et paramédicaux continus et coordonnés. Cette solution maintenant présente partout en France représente un avantage pour certains patients. Intervenant exclusivement sur prescription médicale, elle est prise en charge par l’assurance maladie. L’HAD peut se faire au domicile habituel du patient, dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées, ainsi que dans les autres établissements sociaux et médico-sociaux.

SAD : Service d’aide à domicile

Les services d’aide à domicile interviennent chez les personnes âgées et handicapées qui n’ont plus la capacité ou l’envie de réaliser les tâches du quotidien. Que ce soit de l’aide à la toilette, de l’aide aux courses, au ménage, à la préparation des repas ou une garde de nuit, les services d’aide à domicile assurent toutes les tâches du quotidien. Des aides existent pour participer au financement de ces services.

Téléassistance

La téléassistance est un service au quotidien qui permet à une personne fragile et isolée de donner l'alerte en cas de problème. Ce dispositif favorise le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées. L’abonné(e) d’un service de téléassistance est en lien permanent avec une plateforme d’écoute par l’intermédiaire d'un bip, porté le plus souvent autour du cou ou au poignet. Par simple pression sur ce bip, une impulsion électronique est émise en direction d'un boîtier. Le boîtier est programmé pour appeler automatiquement la société de téléassistance. La personne âgée peut entrer en communication sans décrocher son téléphone, et le cas échéant, si elle n’est pas en mesure de parler, elle peut entendre les conseils qui lui sont prodigués par téléphone en attendant que les secours arrivent.

Ne ratez plus rien sur l'aide à domicile ! Inscrivez-vous à notre newsletter