Charte des droits et libertés de la personne âgée

aide-document-admin

Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante, un outil qui veut du bien à vos parents

Lorsque nous voyons nos proches vieillir, le respect de leurs droits et de leur dignité doit rester une priorité. Afin d’encadrer les plus vulnérables et continuer à avancer dans le respect de nos aînés, une charte a été conçue pour les accompagner dans leur dépendance.

94% de nos clients sont satisfaits ou très satisfaits

Trouver une aide à domicile

En quoi consiste la charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante ?

La charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante a été élaborée en 1987 puis actualisée en 2007 par la Fondation nationale de gérontologie et le ministère des Affaires sociales. Elle a pour objectif de préserver les droits des personnes âgées dépendantes mais aussi de reconnaître leur dignité. Cet outil de réflexion collective pour les professionnels permet aux intervenants, aussi bien à domicile, dans un établissement de santé que dans une maison de retraite de réfléchir sur leurs pratiques de soins et d’aides pratiqués sur nos aînés.

- Le droit de choisir son lieu de vie

La charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante rappelle que nos aînés sont libres de choisir eux même leur lieu de résidence. Qu’ils souhaitent continuer à vivre à domicile ou intégrer une structure telle qu’une maison de retraite, ce choix leur appartient intégralement. De plus, la charte indique qu’il est du devoir des proches et des professionnels de santé d’exposer toutes les solutions existantes en terme de résidence pour que la personne âgée puisse faire son choix en connaissance de cause.

- La préservation d’une vie sociale et relationnelle

Qu’il s’agisse de vie sociale, culturelle, politique, familiale, religieuse ou autre, la charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante affirme la nécessité de tout mettre en œuvre pour permettre à nos aînés de continuer à vivre normalement. Participer à des activités, garder sa liberté d’expression, continuer à vivre sa vie comme avant. Cette charte a pour but de protéger nos proches dépendants pour leur permettre de garder une vie saine et variée. De ce fait, la charte spécifie que les professionnels de santé et aidants se doivent d’informer les personnes âgées sur toutes les informations liées à leur bien-être. Il est également spécifié que les aidants se doivent de conserver des relations familiales et amicales, notamment pour les personnes en maison de retraite afin de contribuer à leur bien-être.

- Le maintien de l’autonomie par un accès aux soins garanti et adapté

La charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante met également l’accent sur le maintien de l’autonomie, tant que cela est possible, de nos aînés. Un facteur important pour conserver la dignité de nos proches. De plus, cette charte rappel l’importance de l’accès aux soins appropriés. Les personnes âgées, tout comme nous doivent avoir accès et bénéficier de soins appropriés aux situations et réalisés par des professionnels formés et compétents. La charte évoque aussi la priorité à donner à la recherche multidisciplinaire sur le vieillissement, les maladies handicapantes liées à l’âge et les handicaps.

Comment préserver l’autonomie de votre proche ?

Pour préserver l’autonomie de nos aînés, plusieurs règles ont été établies par la charte des droits et libertés de la personne dépendante. Cet outil vise à réaffirmer l’importance de maintenir nos aînés à domicile. Voici quelques points importants que vous pouvez appliquer pour préserver l’autonomie de votre proche.

- Veillez à l’expression de ses capacités : votre proche doit pouvoir poursuivre ses activités et continuer à développer ses centres d’intérêt. Des points importants pour contribuer à son bien-être.

- Préservez sa liberté d’expression : votre proche doit pouvoir exercer les activités de son choix (qu’elles soient politiques, religieuses, philosophiques, familiales, etc), il est important pour son équilibre qu’il garde sa liberté d’expression.

- Assurez le plus possible son maintien de l’autonomie : afin de préserver sa dignité, vous devez tout mettre en œuvre pour prévenir la perte d’autonomie et préserver ses capacités restantes. Vous pouvez trouver des solutions ensemble, afin de maintenir votre proche autonome le plus longtemps possible, à domicile ou ailleurs.

- Veillez à son accès aux soins : Il est rassurant pour votre proche de savoir qu’il peut recevoir des soins adaptés à ses besoins, octroyés par des professionnels compétents et formés.

- Informez-le sur la recherche : la recherche scientifique sur les maladies est une priorité des autorités, il peut être rassurant pour votre proche d’en discuter ensemble. Savoir que l’on s’intéresse à sa pathologie et que des solutions peuvent exister est bon pour son moral.

- Renseignez-le : Que ce soit sur ses droits de personne âgée dépendante, ou sur tout autre point lié à son bien-être, il est de votre devoir d’aidant de l’en informer.

Pour plus de détails n’hésitez pas à consulter la charte intégralement, c’est ici : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/charte_2007_affiche-2.pdf

Ne ratez plus rien sur l'aide à domicile ! Inscrivez-vous à notre newsletter