Votre proche a-t-il besoin d'aide à domicile : les questions à vous poser

Demander de l’aide à domicile n’est pas toujours un choix que les personnes âgées prennent avec facilité. Pourtant, la dégradation progressive de la santé physique et mentale au fil des âges est un phénomène inévitable. Le déni de cette perte d’autonomie, l’envie de rester indépendant le plus longtemps possible ou encore l’inquiétude de faire entrer une personne inconnue dans son intimité poussent souvent nos aînés à ne pas passer le cap.

D’autre part, les convaincre de la nécessité d’une aide à domicile est difficile pour l’entourage. Le famille peut également ne pas accepter cette situation, dont elle a parfois du mal à bien mesurer l’ampleur.

Vous faites peut être partie de ces personnes et ne savez pas réellement si votre proche a besoin d’un soutien au quotidien ? Voici notre éclairage sur les signes qui indiquent qu’une aide à domicile est nécessaire pour votre proche :

  1. Les signes indiquant que votre proche a besoin d’aide à l’autonomie
  2. Les signes indiquant que votre proche a besoin d’aide au repas
  3. Les signes indiquant que votre proche a besoin d’accompagnement dans ses loisirs et ses sorties
  4. Les signes indiquant que votre proche a besoin d’aide ménagère

Quels sont les signes indiquant que votre proche a besoin d’aide à l’autonomie ?

Votre proche a-t-il besoin d’aide au lever et/ou au coucher ?

Se lever et se coucher nécessitent des gestes qui peuvent être difficiles à réaliser ou dangereux pour une personne en perte d’autonomie : certains comportements peuvent vous mettre la puce à l’oreille, et vous confirmer qu’il aurait besoin d’une aide au lever et/ou au coucher :

  • Votre proche a des problèmes d’articulations et s’est beaucoup affaibli ? Il pourrait alors éprouver des difficultés à se hisser à l’aide de ses bras et à s’asseoir, qui sont des gestes nécessaires lors du coucher.
  • Vous avez remarqué des bleus, des blessures sur le corps de votre proche ? Peut-être est-il tombé de son lit à son lever, à cause d’étourdissements ou d’une perte d’équilibre dont il souffre à son réveil.
  • Votre proche ne dort plus dans son lit ? Si votre proche passe ses nuits dans une autre pièce, ou encore dans son canapé, cela révèle sans doute son incapacité à se coucher et se lever dans son lit habituel. Afin d’en avoir le coeur net, vous pouvez toujours changer son lit pour observer une éventuelle évolution de la situation.
  • Votre proche ne se lève et ne se couche plus à heures fixes ? Si votre proche se lève et se couche à n’importe quel moment de la journée, il a peut-être du mal à se repérer dans le temps. Cette perte d’orientation temporelle peut perturber son rythme de sommeil, l’exposant à des risques de santé.
  • Votre proche a du mal à sortir de son lit le matin ? Il est possible que la perspective d’une nouvelle journée le décourage, et qu’il ne trouve plus la motivation nécessaire à se lever, ce qui est courant chez les personnes âgées.

Si vous décelez l’un de ces signes, discutez avec votre proche afin de savoir s’il se sentirait rassuré par une aide qui puisse le secourir en cas de chute ou de malaise, et lui redonner de bonnes habitudes. Cela pourrait lui faire retrouver le plaisir de se lever chaque matin pour bien commencer la journée !

Votre proche a-t-il besoin d’aide à la toilette ?

Faire sa toilette nécessite non seulement certaines capacités physiques qui ne sont pas toujours évidentes pour les personnes âgées en perte d’autonomie, mais également une envie qui leur fait parfois défaut avec l’âge. Certains signes vous indiqueront le besoin d’une aide pour les accompagner dans cette activité :

  • Vous êtes gêné par l’odeur de votre proche ? Une mauvaise odeur corporelle est un signe flagrant : sans doute votre proche ne s’est-il pas lavé depuis longtemps. Les raisons peuvent être multiples, mais le fait qu’il ait renoncé à son hygiène personnelle indique qu’il n’est plus capable de s’en occuper lui-même.
  • Votre proche néglige son apparence physique ? Ses ongles n’ont pas été coupés depuis longtemps ? Il ne prend plus la peine de se coiffer ? Autrefois coquette, votre mère ne se maquille plus ? Ces signes peuvent traduire une perte de motivation de votre proche à effectuer ces petites actes d’hygiènes, ou leur incapacité physique à le faire.
  • Votre proche souffre de problème de motricité, d’articulation ou de souplesse ? Si la condition de physique de votre proche s’est détériorée, il doit alors éprouver de grandes difficultés à se laver : il aura par exemple du mal à se pencher pour atteindre ses pieds, à lever les bras pour se laver correctement les cheveux, ou à enjamber le bord de la baignoire.
  • Votre proche souffre de pertes de mémoire fréquentes ? Peut-être oublie-t-il alors parfois de se laver, ou ne se rappelle-t-il plus la dernière fois qu’il la fait. Même s’il s’agit d’oublis ponctuels, la situation pourrait dégénérer et avoir un vrai impact sur la santé de votre proche.

Que vous ayiez repérez des signes indiquant un abandon total ou même de simples difficultés à faire sa toilette, identifier les problèmes que rencontre votre proche est essentiel. La présence d’une aide à domicile dans ce moment potentiellement angoissant de la journée peut faire toute la différence.

Votre proche a-t-il besoin d’aide à l’habillage ?

Si s’habiller peut sembler anodin, cela ne l’est plus forcément avec l’âge. Les difficultés physiques rencontrées peuvent décourager, et certaines personnes âgées délaissent alors cette acte quotidien, qui est pourtant essentiel à leur bien-être. Connaissez-vous l’impact des vêtements que l’on porte sur notre humeur ? Si votre proche ne quitte pas sa tenue de nuit, cela ne le poussera par exemple pas à effectuer des activités physiques en journée. Voici comment vous pouvez repérer ses difficultés :

  • Votre proche porte toujours les mêmes habits ? Ce sont peut être les seuls qu’il puisse mettre. Le fait qu’il ne se change que très rarement traduit sûrement plus son incapacité à porter autre chose que sa préférence vestimentaire. Il lui est sans doute impossible d’enfiler certains habits à cause de douleurs au bras, au dos, etc.
  • Votre proche porte ses vêtement à l’envers, ouverts, ou boutonne mal ses chemises ? Peut-être n’est-il plus capable des gestes ou de la précision nécessaires pour les fermer correctement. Les mettre et les retirer lui demandent sans doute tellement d’efforts qu’il ne prend pas la peine de les arranger ou d’en changer s’ils sont mal mis ou qu’ils ne lui vont plus.
  • Les vêtements que porte votre proche ne sont pas adaptés à la saison ou à la météo du moment ?
    Encore une fois, cela peut traduire une difficulté à mettre certains vêtements, ce qui le pousse à se rabattre sur les mêmes habits en permanence, quelques soient les conditions climatiques. Votre proche peut également souffrir de troubles cognitifs perturbant son choix. Cette confusion n’est pas anodine, et peut mettre sa santé en danger (s’il porte un pull en période de canicule par exemple).

Si vous observez un ou plusieurs de ces signes, n'hésitez pas à solliciter un soutien pour cette étape quotidienne essentielle. Une personne auprès de votre proche, le conseillant et l’aidant à s’habiller lui sera très profitable, et lui garantira de débuter la journée sur de bonnes bases.

Votre proche a-t-il besoin d’aide à la prise de médicaments ?

Les traitements des personnes âgées demandent une attention particulière. Les médicaments sont nombreux, et il faut s’assurer de ne pas en oublier, de les prendre à des heures précises, et de ne pas en associer certains afin d’éviter des effets secondaires graves. Voici quelques signes vous indiquant qu’une aide à la prise de médicament serait nécessaire :

  • Votre proche souffre de troubles de mémoire ? Cette situation peut conduire à des oublis (d’avoir déjà pris un médicament ou même de devoir le prendre) dont les conséquences peuvent être très graves. Prendre trop ou pas assez de médicaments l’expose en effet au risque de ne pas se soigner ou de s’intoxiquer.
  • Votre proche éprouve des difficultés à se repérer dans le temps ? Ce genre de difficultés peut aussi être lourd de conséquences : si votre aîné pense être en pleine après midi alors qu’il est en réalité dix heures, il pourra être conduit à prendre ses médicaments au mauvais moment, ce qui perturbera son programme de traitement en général.

Ces cas de figure doivent vous alerter et vous faire douter de la capacité de votre proche à effectuer ces gestes essentiels. Solliciter une aide à domicile pour la prise de médicament lui évitera de se créer ou d’aggraver ses problèmes de santé, et vous assurera qu’il prenne les bons traitements, au bon moment !

Votre proche a-t-il besoin de garde de nuit ?

Les nuits d’une personnes âgées sont rarement de tout repos. Des situations variées peuvent justifier la présence rassurante d’une personne à leur chevet, afin de s’assurer qu’il ne leur arrive rien durant ce moment où leur entourage est difficilement joignable et peu disponible. Si votre proche se trouve dans l’une des situations ci-dessous, il est peut-être temps de faire appel à une aide extérieure pour garantir sa sécurité :

  • Votre proche souffre de troubles mentaux (type Alzheimer ou Parkinson) perturbant son jugement ? Ce type de maladie peut provoquer des épisodes de paranoïa nocturne, ou susciter des envies de fugue soudaines. Laisser votre proche seul la nuit l'exposerait au risque d’agir sous l’emprise de ce type d’impulsion et à une multitude de dangers sans que personne ne puisse lui venir en aide.
  • Vous suspectez que votre proche souffre de troubles du sommeil sérieux ? De nombreux troubles du sommeil peuvent faire leur apparition avec l’âge. Certains nécessitent un suivi plus poussé, et une surveillance accrue durant la nuit : c’est par exemple le cas du somnambulisme, qui peut amener à des situation d’errances nocturnes similaires à celles évoquées plus haut. D’autres problèmes tels que les jambes sans repos, les apnées du sommeil, ou les insomnies peuvent également susciter de fortes angoisses que pourrait calmer une présence nocturne rassurante. Si vous n’êtes pas convaincu que votre proche souffre de tels troubles, une aide à domicile présente lors de son sommeil vous permettra d’en avoir le coeur net.

La nuit est un moment où votre proche est potentiellement très vulnérable, et ou vous ne pourrez que très difficilement l’assister en cas de difficultés. Le moindre doute quant à sa sécurité à ces moments de fragilité doivent vous encourager à faire confiance à une garde de nuit afin de s’assurer qu’il reste sain et sauf.


Ne ratez plus rien sur l'aide à domicile ! Inscrivez-vous à notre newsletter