une question ? besoin d'aide ?
un conseiller vous répond
01.79.35.27.90
sans attente . 9h-18h
Recrutement

Comment bien choisir son aide à domicile ?

choisir son aide a domicile personne agee

En 2014, 1,4 million de personnes âgées (60 ans ou plus) ont bénéficié d’aides sociales afin de les aider à vivre plus correctement et en toute dignité leur perte d’autonomie. Les pouvoirs publics font donc de vrais efforts en matière d’allocations financières liées à la vieillesse et la perte d’autonomie. La famille, quant à elle, assure une présence et un support quotidien auprès de ses proches dépendants. Mais face à la réalité des journées qui ne peuvent pas dépasser 24 heures, il peut être nécessaire de faire appel à une aide à domicile. Dans ce cas, bien la choisir est essentiel afin de rendre le quotidien de la personne dépendante plus joyeux, et de libérer du temps pour se concentrer sur le meilleur.

Découvrez pourquoi faire appel à une aide à domicile professionnelle et nos conseils pour bien la choisir.

94 % de nos clients sont satisfaits ou très satisfaits

Trouver une aide à domicile

Pourquoi faire appel à un professionnel de l’aide à domicile ?

Aidant familial

4 millions de français aident un proche âgé au quotidien. Le chiffre monte à plus de 8 millions si l’on prend en compte l’aide aux personnes atteintes d’un handicap. De nombreuses raisons peuvent amener à faire appel à un aidant. Bien souvent, ce sont les proches qui proposent leur aide : on les appelle les aidants familiaux. Mais face au poids que représentent les soins à apporter, 40 % des aidants se considèrent comme dépressifs.

Le mot « dépressif » est fort. Mais il est parfaitement normal de ne pas se sentir en pleine forme lorsque l’on doit tout mener de front. Si vous travaillez et que vous prenez soin d’un parent en perte d’autonomie, vous cumulez en fait deux métiers.

Les aidants familiaux peuvent, si le temps leur manque, faire appel à un proche aidant. Il ne s’agit pas forcément d’un membre de la famille mais d’un voisin ou d’un étudiant qui vient partager une partie de jeu de société après les cours. C’est une aide ponctuelle et précieuse, différente d’un suivi professionnel régulier.

Quoi qu’il arrive la question se posera : dois-je confier mon parent / mon proche en perte d’autonomie à un professionnel ? Un aidant familial peut tout à fait se dire qu’un(e) auxiliaire de vie sociale ne connaîtra jamais son père aussi bien que lui, qu’elle sera moins présente. Il est vrai qu’un aidant professionnel ne remplace pas une présence familiale. Toutefois, il aide à alléger l’emploi du temps des proches tout en fournissant à la personne dépendante un service de proximité, bienveillant et compréhensif.

Aidant professionnel

Les auxiliaires de vie sociale peuvent réellement apprendre à connaître votre proche : comprendre ce qu’il apprécie (une bonne cuisine par exemple, les français apprécient souvent cela !) et ses habitudes.

En termes de présence, l’auxiliaire de vie sociale sera d’une grande aide si vous travaillez et manquez de temps pour votre proche. La qualité du temps passé s’en trouvera également améliorée : vous pourrez être pleinement disponible pour votre proche si l’essentiel des tâches quotidiennes a été effectué. C’est le métier de l’auxiliaire de vie. Un proche aidant a souvent un premier métier à assurer : sur 8,3 millions d’aidants familiaux en France, la moitié occupe un emploi. L’aidant ne peut donc pas toujours consacrer une pleine énergie à l’assistance de son parent.

Le plus important, dès lors, est de choisir un service d’aide à domicile pour personnes âgées compétent. Pour vous y aider, nous vous proposons quelques conseils.

Bien choisir la structure qui encadre l’aide à domicile

La structure d’aide à domicile

Il existe plusieurs structures d’aide à domicile, chacune adaptée à différentes attentes et envies d’engagement. Notre petit guide vous permettra alors de trouver celle qui conviendrait le mieux à votre proche en perte d’autonomie.

  • Service prestataire

Un prestataire recrute une personne externe qualifiée pour accompagner la personne âgée en perte d’autonomie ou la personne handicapée. Il prend en charge les formalités administratives et le suivi.

  • Service mandataire

Comme le prestataire, le mandataire prend en charge les formalités administratives et le suivi. En revanche, c’est la personne aidée qui emploie l’auxiliaire de vie sociale. Les processus de recrutement sont donc plus poussés, ils sont effectués dans une logique de long-terme. C’est, dans ce cas, la même personne qui prend en charge le proche en perte d’autonomie tout au long du suivi. Chez Ouihelp, nous sommes mandataires.

  • Le particulier-employeur

Le bénéficiaire est aussi l’employeur et recrute directement son aidant. Cette option peut être envisagée lorsque le proche souhaite faire appel à un jeune étudiant par exemple, pour avoir une présence ou une aide pour faire les courses. Il s’agit toutefois d’une aide temporaire, il est délicat de tout confier à une personne qui n’est pas formée pour : l’aide au lever et la toilette, le suivi de prise des médicaments… qui sont des tâches devant qui doivent être confiées à un(e) auxiliaire de vie dont c’est le métier.

Les auxiliaires de vie peuvent aussi travailler en EHPAD. Il ne s’agit pas là d’une aide à domicile mais d’une prise en charge dans un établissement dédié, médicalisé. Cependant, c’est une solution difficile à vivre pour les personnes âgées en perte d’autonomie car elle est synonyme d’abandon du domicile. Il est aussi possible de trouver des aides à domiciles compétentes sur des sujets médicaux comme la prise de médicaments, afin de maintenir la personne âgée chez elle. Pour cela, une bonne sélection des aides à domicile est requise.

Aide à domicile : conseils pour bien choisir son auxiliaire de vie

Le processus de recrutement

choisir son aide a domicile personnes dependantes

Que cela soit en tant que bénéficiaire ou en tant que proche aidant, il peut être pertinent de vous intéresser au processus de recrutement mené par l’entreprise qui vous met en relation avec l’aide à domicile. Les professionnels des ressources humaines sont formés pour repérer les qualités comportementales et relationnelles des futures recrues. Le comportement à adopter avec une personne âgée en perte d’autonomie et une personne handicapée n’est évidemment pas le même, mais un socle de valeur est toujours essentiel : proximité, professionnalisme, bienveillance.

N’hésitez pas à vous renseigner par email ou par téléphone auprès des organismes qui vous intéressent pour en savoir plus à ce sujet.

Comment vous assurer que l’auxiliaire de vie vous correspond ?

  • La sélection de la bonne auxiliaire de vie par le service d’aide à domicile

La manière dont est effectuée la sélection de l’aide à domicile par le prestataire ou le mandataire est essentielle. Elle doit être rigoureuse. La personne âgée en perte d’autonomie passera du temps avec son auxiliaire de vie. Cette dernière doit donc être choisie en fonction des affinités de la personne dépendante mais aussi de l’éventuelle pathologie qui la touche.

Par exemple, dans le cas d’une personne atteinte d’Alzheimer, il sera important de choisir un(e) aide à domicile compétent(e) dans la gestion de cette pathologie. Si le processus de sélection de l’entreprise qui fournit le service d’aide est exigeant, vous trouverez la personne qu’il vous faut.

Les équipes Ouihelp donnent le meilleur d’elles-mêmes pour aider les personnes âgées en perte d’autonomie à se sentir entourées, capables, soulagées des tâches compliquées. Le métier d’aide à domicile exige des compétences pointues. Chaque auxiliaire de vie est donc rigoureusement sélectionné(e) en fonction de plusieurs critères. En voici quelques-uns :

  • Compétences : avec quel profil de personnes dépendantes savent-elles travailler ? Personnes âgées, atteintes d’un handicap moteur, mental ou atteintes de pathologies comme Alzheimer ou Parkinson ?
  • Proximité : l’aide à domicile réside-t-elle à proximité d’une personne dépendante qui pourrait avoir besoin d’elle ?
  • Disponibilités : est-elle, par exemple, disponible le matin très tôt pour aider au lever, et ce toute la semaine ?
  • Qualités humaines : aime-t-elle son métier, apprécie-t-elle les moment passés avec les personnes dépendantes ?
  • Personnalité : a-t-elle des intérêts ou des passions en communs avec le bénéficiaire ?
  • L’entente entre aide à domicile et bénéficiaire

Le guide pour devenir auxiliaire de vie parle de « suivre son instinct » pour, justement, bien choisir son aidant professionnel. Nous ne le formulerions pas ainsi. Il s’agit plutôt de rencontrer son futur aidant professionnel pour s’assurer que le courant passe. Ce n’est pas le cas avec tout le monde et c’est normal.

Pour cela, quelques minutes de présentation en amont de la signature du contrat sont importantes pour découvrir les premiers traits de personnalité et les habitudes de l’AVS. La discussion peut alors porter sur ses intérêts, ses ambitions, sa famille ou encore sur ses meilleurs souvenirs.

Les jeux sont aussi un moyen de mieux connaître la personnalité de l’auxiliaire de vie et de savoir si le courant passe bien des deux côtés. Par exemple, un portrait chinois, le test de Proust, ou le jeux des 2 vérités 1 mensonge permettent de mieux découvrir l’aide à domicile, et de trouver des points communs.

Prévoir une période d’essai

Certains organismes proposent une période d’essai. L’auxiliaire de vie passe quelques jours avec la personne dépendante, puis l’entreprise qui fournit le service organise un bilan. Si la personne en perte d’autonomie s’entend bien avec son aide à domicile, alors c’est le suivi qu’il faut assurer. Si cela n’est pas le cas, le bénéficiaire ou le proche aidant peuvent demander à ce qu’une autre personne soit présentée.

L’importance du suivi

Le modèle d’un mandataire permet à la personne dépendante d’être toujours suivie par la ou le même auxiliaire de vie sociale. La continuité du service est assurée, la personne dépendante se sent en confiance. C’est aussi cela, le métier d’aide à domicile : créer un lien de confiance et de respect mutuel, sur la durée.

Aide à domicile : pour quel accompagnement ?

choisir son aide a domicile personne dependante

L’accompagnement fourni par les organismes d’aide à domicile peut prendre des formes très variées. Nous proposons de vous décrire certains de ces services en quelques lignes.

L’aide au lever et à l’habillage

Quelle joie, le matin, de prendre son temps pour savourer un rayon de soleil qui illumine sa chambre avant d’affronter une journée remplie ! Cela paraît banal n’est-ce pas ? Pour une personne âgée en perte d’autonomie, c’est exceptionnel. En effet, ces petits plaisirs peuvent malheureusement être gâchés par la difficulté d’aller tirer le rideau ou la perspective d’une journée un peu triste.

Faire appel à une prestation d’aide à domicile, c’est permettre à la personne dépendante de profiter de ces instants sans que cela ne demande un effort considérable. Le rôle d’une auxiliaire de vie n’est pas seulement d’assister la personne, c’est aussi de l’exercer à effectuer certains gestes en autonomie (enfiler un t-shirt par exemple) et de lui assurer une présence sympathique. Et si la personne âgée apprécie la musique, pourquoi pas se réveiller sur un doux rythme de jazz…

Le ménage

Les personnes âgées sont heureuses de vivre dans la maison qu’elles ont toujours connue. En général, elles ne souhaitent la quitter pour rien au monde. Cependant, si elles sont en perte d’autonomie, la surface de cette maison devient souvent trop importante à entretenir. L’aide à domicile peut prendre en charge le ménage et permettre à la personne âgée de recevoir ses enfants et petits-enfants dans de bonnes conditions.

Les promenades et les loisirs

Ces services ne sont pas toujours les premiers qui viennent à l’esprit. Ils sont pourtant très importants. Pratiquer des activités sociales et physiques permet aux personnes âgées de rester en forme autant mentalement que physiquement. Ici, le rôle de l’aide à domicile est de comprendre les activités qui plaisent à la personne en perte d’autonomie et de la motiver à les réaliser ; en l’accompagnant, en lui fournissant un soutien.

La préparation des repas

Il est essentiel pour les personnes âgées de se nourrir correctement, de manière régulière et équilibrée. Mais avec la perte d’autonomie vient aussi la perte de motivation à cuisiner ou même la perte d’appétit. Faire appel à une aide à domicile pour préparer les repas permet de rendre le moment joyeux, convivial. Pour cela, il est essentiel que l’accompagnant professionnel connaisse les goûts culinaires de la personne âgée. Certaines aides à domicile sont sélectionnées pour leur capacité à retravailler les plats pour les rendre plus appétissants, gais, colorés. Elles impliquent la personne en perte d’autonomie dans la conception des menus afin que sa motivation et sa créativité se maintiennent avec le temps.

En savoir plus sur les aides à domicile chez Ouihelp

Le processus de recrutement Ouihelp est très exigeant : suite à la réception du CV, un entretien téléphonique est réalisé par nos équipes avec le ou la futur(e) aide à domicile. La suite du recrutement comprend un entretien physique puis une vérification des références est effectuée.

Lors de ces entretiens, de nombreux aspects sont évalués, notamment :

  • Le savoir être de l’auxiliaire : il est primordiale pour nous qu’elle ait une vocation à ce métier afin d’aider au mieux les bénéficiaires ;
  • Son savoir-faire et expertise pour évaluer quelles missions elle pourra effectuer ;
  • Ses disponibilités ;
  • Etc.

Cette exigence nous permet de sélectionner le top 5 % des aides à domicile et d'assurer la satisfaction de nos clients (94 % de nos clients sont satisfaits ou très satisfaits).

Ce pourcentage est aussi dû à la relation de confiance qui s’instaure entre l’auxiliaire de vie et le bénéficiaire, ce qui est essentiel pour Ouihelp. Il ne s’agit pas de devenir un membre de la famille, il est important de se maintenir dans un cadre très professionnel. Mais nos aides à domicile tiennent à créer un lien avec les personnes dépendantes. Nous encourageons le fait de porter un intérêt aux habitudes de vie de la personne bénéficiaire de l’aide, de chercher à comprendre ce qu’elle apprécie.

Lorsque vous faites appel à nous, une experte socio-médicale Ouihelp se charge de vous trouver l’auxiliaire de vie qui correspond à vos besoins et attentes, et une première rencontre avec la personne dépendante est organisée. Et c’est cette dernière ainsi que ses proches qui décideront ou non de commencer l’accompagnement avec l’auxiliaire de vie sociale.

Pour plus d’information sur le processus de recrutement et de sélection des aides à domicile de Ouihelp n’hésitez pas à contacter un de nos conseillers Ouihelp ou regarder notre vidéo explicative.

94 % de nos clients sont satisfaits ou très satisfaits

Trouver une aide à domicile

Échangez avec un coordinateur

Soyez rappelé par un responsable de secteur dans les plus brefs délais.

Découvrez des aides à domicile correspondant à vos besoins

Soyez rappelé par un responsable de secteur dans les plus brefs délais.

Trouvez votre aide à domicile