Votre proche va sortir d’hospitalisation : comment organiser son retour à domicile ?

Une sortie d’hospitalisation est un événement bien particulier, dont l’issue peut souvent sembler complexe. Après évaluation de la santé de votre proche, un programme d’assistance doit être mis en place pour qu’il puisse rentrer à son domicile, en toute sécurité. Outre les actions de prévention à mettre en place pour la sécurité de votre proche, il faut également savoir quelles sont les démarches administratives à enclencher, de quels dispositifs à domicile vous pouvez nécessiter (aide à domicile, téléassistance…), si vous pouvez obtenir des remboursements pour ces services ou des aides financières spécifiques selon son GIR, si la mutuelle dont il est adhérent prend en charge certaines prestations…

L’objectif à l’issue de de cet article est que vous sachiez exactement quoi faire, et quand, si votre proche âgé se retrouve dans cette situation.

Toutes les démarches à réaliser pour la sortie d’hospitalisation

Tous les impératifs sont listés ci-après pour organiser au mieux le retour à domicile après hospitalisation de votre proche.

1. Anticipez les démarches

Le plus simple est, si le temps vous le permet, de pouvoir anticiper. Il y a de nombreuses choses à organiser et avoir le temps de les mettre en place vous permettra d’avancer sereinement.

  • Posez des questions sur la pathologie de votre proche, et comment celle-ci va changer son quotidien : en effet, si vous ne connaissez pas la pathologie de votre proche et comment cette dernière va évoluer, il est complexe de savoir de quelles aides vous allez avoir besoin à sa sortie d’hospitalisation mais également durant sa convalescence
  • Préparez le dossier de votre proche : différents documents doivent le constituer : sa carte d’identité, son dernier avis d’imposition (même s’il est retraité), sa carte de mutuelle, les coordonnées de son médecin traitant et son attestation de sécurité sociale que vous pouvez retrouver auprès de votre CPAM.
  • Faites vos demandes d’aides financières : selon le profil de votre proche, de son GIR (Groupe Iso Ressources), il peut bénéficier d’aides comme l’APA (l’allocation personnalisée d’autonomie) ou la PCH (prestation de compensation du handicap).
  • Prévenez la mutuelle de votre proche pour obtenir la prise en charge d’une partie de vos dépenses (hospitalisation, aides à domicile…)

2. Préparez son départ

Une fois que vous avez anticipé l’ensemble des démarches, vous pouvez programmer le départ de votre proche pour un retour à son domicile.

  • Récupérez les ordonnances fournies par le médecin qui s’est occupé de lui
  • Prenez contact avec l’assistante sociale ou le cadre infirmier pour obtenir les coordonnées des différents prestataires qui interviendront au domicile de votre proche pour assurer sa convalescence entre parenthèses (HAD, infirmiers, aides à domicile, ergothérapeute, kinésithérapeute…)
  • Contactez le médecin traitant de votre proche pour lui transmettre son dossier médical
  • Commandez un taxi pour un transport médicalisé si cela s’avère nécessaire pour la sécurité de votre proche

3. Organisez son retour à domicile

Ça y est, c’est le grand jour, votre proche rentre chez lui. Mais il reste quelques petites choses à penser.

  • Selon les prescriptions du médecin, faites appel à un service de matériel médicalisé ou à votre pharmacien pour obtenir un lit médicalisé, une chaise roulante…
  • Remplissez le réfrigérateur de votre proche ou si cela n’est pas réalisable faites appel à un service de portage de repas
  • Souscrivez à une télésurveillance ou un détecteur de chute si besoin
  • Réorganisez l’espace de vie de votre proche pour qu’il puisse se déplacer en toute sécurité : installer des barres d’appui, retirer les tapis…
  • Préparez les soins de votre proche en récupérant en pharmacie les médicaments le pilulier les pansements nécessaires à votre proche
  • Anticipez les rendez-vous médicaux de votre proche : indiquer-les lui pour qu’il puisse s’organiser.

Les aides à domicile après hospitalisation

Il existe de nombreuses offres de prestations d’aide à domicile. Laquelle choisir ? Celle qui lui permettra de rester au sein de son domicile en toute sécurité. Cela peut passer par des aides quotidiennes telles que les aides ménagères, des aides à la toilette, au lever ou au coucher, la réalisation de courses ou la préparation des repas

Chez Ouihelp, nous rencontrons votre proche durant son séjour à l’hôpital ou à son retour à domicile pour évaluer ses besoins et proposer un programme d’assistance adapté à son profil. L’accompagnement à domicile défini est sur-mesure et modulable dans le temps : en parfaite adaptation à l’évolution de l’état de santé de votre proche. N’hésitez pas à contacter nos équipes pour obtenir un devis.

Vous pouvez bénéficier d’aides financières pour payer une partie des aides à domicile. L’APA, la PCH, la mutuelle de votre proche ou la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) sont d’autant d’aides que vous pouvez activer pour prendre en charge le coût des auxiliaires de vie ou autres professionnels intervenants chez votre proche.

L’ARDH : l’aide au retour à domicile après hospitalisation

Cette aide est accordée aux assurés sociaux retraités de plus de 60ans nécessitant une prise en charge spécifique après une hospitalisation, financée par la sécurité sociale. Cette prestation permet de faciliter leur retour au sein de leur domicile et de les aider dans leur rétablissement. Elle permet de bénéficier de services tels que les aides à domicile, la livraison de courses, le portage de repas, l’aide médicale, la télésurveillance, les travaux d’aménagement du logement… L’ARDH est soumise à certaines conditions (ne pas déjà bénéficier d’aucune autre prestation équivalente, le niveau de revenus, le niveau des services attendus) et a une durée maximale de 3 mois à compter de la date du retour à domicile. Retrouvez plus d'informations au sujet de l'ARDH sur cet article.

Pour savoir si votre proche est éligible à cette aide financière, vous pouvez contacter le CARSAT de votre région (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au travail). Le plafond des aides reçues est en général égal à 1 800€ (variable d’une région à l’autre) : vous aurez donc un reste à charge à prévoir.

Autres questions liées au retour à domicile après une sortie d’hospitalisation

  • Quels sont les organismes administratifs que je dois contacter pour la prise en charge d’un retour à domicile à la suite d’une opération ?

Vous pouvez contacter la mutuelle de votre proche, la CPAM, la CAF, la CNAV… n’hésitez pas à contacter le CLIC (centre local d’information et de coordination) ou le CCAS (centre communal d’action social) de votre ville pour échanger sur la situation de votre proche et définir avec leur aide quels sont les financeurs à privilégier.

  • Quelles sont les aides dont mon proche peut avoir besoin après son retour à domicile après hospitalisation ?

Selon sa pathologie, il pourrait nécessiter du matériel médicalisé, le passage de professionnels tels que des infirmiers ou des kinésithérapeutes, ou encore des auxiliaires de vie pour l’aider dans les gestes du quotidien. Rencontrez l’assistante sociale ou le cadre infirmier de l’hôpital dans lequel votre proche se trouve pour obtenir les contacts nécessaires.

  • Comment obtenir une aide à domicile après une hospitalisation ?

Vous pouvez faire appel à des entreprises privées ou des associations publiques pour la mise en place d’un accompagnement à domicile à la suite d’une opération.

  • Comment avoir une aide-ménagère par la mutuelle après une hospitalisation ?

Cela va dépendre du contrat qu’il a souscrit avec sa mutuelle et uniquement dans le cas d’une durée temporaire. Vous pouvez-vous rendre dans son espace adhérent pour voir s’il peut bénéficier ou non d’une aide humaine mise en place par la mutuelle, pour l’aider dans tous les gestes du quotidien (aide au ménage, courses, préparation de repas…). Si c’est bien le cas, c’est la mutuelle qui missionnera le prestataire qui effectuera ces services.

  • Qu’est-ce que la Sécurité Sociale peut rembourser ?

Les soins (comme le passage des infirmiers à domicile) ou le matériel médical (chaise roulante, lit médicalisé…) prescrits par un médecin bénéficient d’une prise en charge de la Sécurité sociale et des complémentaires santé.

élément graphique bulle bleuélément graphique bulle verte

Comment pouvons-nous vous aider ?

Gratuit et sans engagement, un de nos conseillers vous rappelle en 2h