La DMLA : dégénérescence maculaire liée à l’âge

dmla-senior

DMLA : en bref

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (ou DMLA) est une maladie de la rétine causée par une dégénérescence de la macula (partie centrale de la rétine) qui se manifeste généralement chez les personnes de plus de 65 ans. Elle est la première cause de handicap visuel chez les personnes âgées de plus de 50 ans. En France, 1,5 million de personnes ayant plus de 65 ans sont touchées par la maladie. On estime qu’en 2030 ce chiffre grimpera jusqu’à 2,25 millions.

94% de nos clients sont satisfaits ou très satisfaits

Trouver une aide à domicile

Voici un éclairage sur les symptômes, le diagnostic et le traitement de la DMLA.

Qu’est-ce que la DMLA ?

Définition de la DMLA

La Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) se définit comme la :

« Destruction progressive de la macula chez les personnes âgées, qui se manifeste par une baisse de la vision centrale ».

Les deux formes de DMLA

La DMLA atrophique ou DMLA sèche

Ce type de DMLA est causé par une atrophie des photorécepteurs (cellules nerveuses sensibles à la lumière) de la macula. C’est la forme de DMLA la plus fréquente qui se caractérise par une évolution lente.

La DMLA exsudative ou DMLA humide

Ce type de DMLA est causé par la création de néo vaisseaux sous la macula qui remplissent la rétine de liquide ou de sang et provoquent donc à terme une atrophie. Cette forme est moins fréquente mais son évolution est bien plus rapide et peut conduire à une perte de la vision centrale en très peu de temps (quelques mois voire semaines).

DMLA : les causes

Les causes de la dégénérescence maculaire restent encore aujourd’hui inconnues. Cependant, certains facteurs semblent accroître les risques, tels que :

  • L'âge : la DMLA apparaît après 50 ans et sa fréquence augmente avec le vieillissement ;
  • L’hérédité peut parfois jouer dans l’apparition de la maladie ;
  • Fumer multiplie par 4 à 6 les risques et accélère sa progression ;
  • Les rayons ultraviolets (les yeux de couleur claire sont plus exposés). L’exposition intense à la lumière du jour augmente le risque de développer une DMLA ;
  • Des concentrations élevées de cholestéro dans le sang et l'hypertension artérielle ont également été associées à la dégénérescence maculaire. La dégénérescence maculaire humide semble plus fréquente chez les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires.

Les symptômes et les diagnostique de la DMLA

Les symptômes

La DMLA est une maladie qui atteint uniquement la partie centrale de la rétine (la macula). Les premiers symptômes ne sont pas toujours évidents à détecter et sont donc souvent négligés : en effet, une baisse de la vision n’est pas forcément à mettre sur le compte d’un vieillissement naturel. Cette maladie dégénérative se manifeste, donc, par les symptômes suivants :

  • Une diminution de la sensibilité aux contrastes qui se manifeste par une impression de manque de lumière par exemple au moment de la lecture ;
  • Une diminution de l’acuité visuelle qui se traduit par des difficultés à percevoir les détails ;
  • Une déformation des lignes droites qui deviennent ondulées ;
  • L’apparition d’une tache sombre (noire ou grise) centrale qui gêne autant la vision de loin que celle de près.

Le diagnostic de la DMLA

dmla-diagnostic-aide

En cas de symptômes, rapprochez-vous de façon urgente de votre ophtalmologiste en raison du risque d'évolution rapide de certaines formes de DMLA.

Pour dresser un diagnostic, il pourra réaliser :

  • Des mesures d’acuité visuelle de près et de loin ;
  • Un examen au biomicroscope du segment antérieur des yeux ;
  • Un examen du fond d’œil ;
  • Une angiographie Cet examen consiste à photographier les vaisseaux de la rétine après injection intraveineuse d’un colorant fluorescent. Il permet de mettre en évidence la DMLA exsudative, ou humide ;
  • Une tomographie par cohérence optique (OCT) pour observer plus précisément les différentes couches de la rétine.

Ne ratez plus rien sur l'aide à domicile ! Inscrivez-vous à notre newsletter