Portrait de Ouihelper : Marjorie chargée RH à Rennes

Pour recruter les meilleurs de la profession, nous avons des chargés de ressources humaines qualifiés, motivés et très impliqués dans leurs missions. A l’image de Martine à Paris, Ouihelp à la chance d’avoir Marjorie à Rennes qui est en charge du recrutement de nos supers auxiliaires de vie. Elle nous raconte son parcours et ce qui l’a passionne dans sa profession.

Raconte nous ton parcours.

Marjorie : J’ai grandi en plein milieu de la Bretagne à côté de Guémené sur Scorff. Je suis ensuite venue à Rennes pour faire mes études car il n’y a que deux écoles de hautes études en santé publique en France pour former les élèves directeurs d'hôpitaux. Je suis actuellement en master spécialisé en management en santé pour ma dernière année d’étude. Je n’étais donc pas du tout destinée à la base à faire des ressources humaines, mais j’ai tout de suite adhérée aux valeurs de la société et c’est ce qui m’a donné envie de rejoindre Ouihelp.

D'où t’es venu cette vocation ? Qu’est ce qui t’as donné envie de faire ce métier ?

Marjorie : Je voulais absolument être confrontée au terrain. Savoir comment se passe le secteur du service à la personne, quels sont les réels besoins de nos bénéficiaires et de nos auxiliaires de vie. Je souhaitais découvrir le fonctionnement pour pouvoir tout d’abord trouver les bonnes personnes pour nos bénéficiaires mais également pour pouvoir peut être manager plus tard des structures plus importantes tout en connaissant tous les acteurs du secteur et les besoins de chacun.

rennes-quartiers

Pourquoi avoir choisi ce secteur d’activité ?

Marjorie : C’est mon parcours antérieur et mon appétence pour le secteur de la santé qui m’a donné envie de devenir RH dans les services de l’aide à domicile. J’avais envie d’être acteur dans un secteur qui a du sens et savoir qui intervient au domicile des personnes âgées en perte d’autonomie, je trouve ça très important. On ne peut pas laisser n’importe qui intervenir chez une personne atteinte de la maladie d'alzheimer par exemple et ma priorité est d’embaucher des personnes que j’enverrai en toute confiance chez mes grands parents.

Tu es en charge du recrutement des auxiliaires de vie à Rennes, une ville récemment ouverte par Ouihelp. Peux-tu nous faire part de tes missions et de tes objectifs ?

Marjorie : Oui bien sûre. Comme tu l’évoquais Ouihelp à Rennes a été ouvert récemment et mes objectifs sont nombreux ! Je suis en charge du recrutement de nos auxiliaires de vie, mais mes missions ne se résument pas qu’à ça. Nous souhaitons créer la meilleure équipe d’auxiliaires de vie possible à Rennes et pouvoir répondre à la grande variété des besoins de nos bénéficiaires. Je suis donc très attentive au recrutement de nos aides à domicile afin de créer une équipe polyvalente, professionnelle et bien répartie sur l’ensemble du territoire sur lequel on intervient. Je m’occupe également d’organiser des événements pour nos auxiliaires de vie et je suis en charge des relations avec nos prescripteurs.

Parlons en, quels types d’événement organises-tu et quels sont leurs but ?

Marjorie : J’organise des événements pour nos auxiliaires de vie. Le but est d’avoir une équipe soudée, qui partage les valeurs de Ouihelp et qui a un réel sentiment d’appartenance à cette société pour laquelle les auxiliaires de vie comptent. Pour favoriser ces moments de partage, j’organise des onboarding (réunion d’information Ouihelp), des événements pour les fêtes périodiques de l’année (la galette, noël, pâques, etc) et autres.

Pour en revenir aux entretiens que tu réalises, peux tu nous expliquer le déroulé et les attentes que tu as envers les aides à domicile ?

Marjorie : La première étape est un entretien téléphonique d’une vingtaine de minutes afin d’avoir un premier échange sur les expériences du candidat. Suite à cette première sélection nous recevons l’aide à domicile dans nos bureaux au 14 rue Dupont des Loges à Rennes. Durant cet échange mon but est d’évaluer le savoir faire et le savoir être de l’auxiliaire de vie, mais également ses compétences. Toutes nos auxiliaires de vie ont des compétences particulières comme l’expérience du handicap, l’aspiration endotrachéale, ou encore la capacité d’accompagner des personnes atteintes de troubles cognitifs dans la stimulation intellectuelle. Nous souhaitons avoir des personnes professionnelles et consciencieuses, qu’elles soient fées du logis ou as de la cuisine, notre souhait est d’avoir des profils différents afin de créer une équipe complémentaire.

Si l’entretien est convainquant, comment se déroule la suite du processus de recrutement pour les auxiliaires de vie ?

Marjorie : Si le candidat répond aux critères requis pour être rejoindre Ouihelp, nous entamons les démarches administratives finalisant le recrutement. Nous avons un suivi administratif très exigeant durant lequel nous vérifions de nombreux éléments. Les références de nos futurs auxiliaires de vie sont systématiquement vérifiées ainsi que leur casier judiciaire.

Quels sont tes critères de sélection pour intégrer une auxiliaire de vie chez Ouihelp ?

Marjorie : Outre nos processus, je m’intéresse énormément au savoir être du candidat et à son discours. Je souhaite que faire face à des personnes ouvertes et sociables qui sont à l’écoute et patiente. Quand je pose la question « quelles sont les qualités d’une bonne auxiliaire de vie » pour moi les réponses qu’elles me donnent c’est aussi leur reflet donc c’est une question importante.

Quelles sont d’après toi les qualités indispensables pour être une bonne auxiliaire de vie chez Ouihelp ?

Marjorie : Je pense que pour être une bonne auxiliaire de vie il faut être patiente. Avoir de la joie de vivre est aussi indispensable. Il faut que l’aide à domicile donne du peps, qu’elle motive les seniors. C’est toujours bon d’avoir quelqu’un de solaire dans sa vie n’est-ce pas ? Je pense qu’il faut aussi être à l’écoute des besoins des personnes âgées pour être une bonne aide à domicile.

Est ce qu’il y a une anecdote qui t’a marqué que tu souhaites nous partager ?

Marjorie : Oui ! Une fois j’ai fais passer un entretien à une auxiliaire de vie qui s’appelle Amel. Elle est originaire du sud de la France et elle a un accent très marqué. Pendant tout l’entretien nous avons passé notre temps à rigoler de nos accents mutuels et elle avait une joie de vivre débordante. C’est très agréable de faire face à des personnes si motivées. Elle est maintenant chez un de nos bénéficiaires et ça se passe très bien, les deux sont ravis.

Ne ratez plus rien sur l'aide à domicile ! Inscrivez-vous à notre newsletter