En ces circonstances exceptionnelles, Ouihelp a tout mis en place pour assurer la continuité des accompagnements auprès des personnes les plus fragiles. Si besoin pour votre proche n'hésitez pas à nous contacter. Auxiliaires de vie, nous avons besoin de vous, n'hésitez pas à postuler ici.
Retrouvez toutes nos réponses aux questions sur le Covid19 depuis ce lien.
En ces circonstances exceptionnelles, Ouihelp a tout mis en place pour assurer la continuité des accompagnements auprès des personnes les plus fragiles.
- Aidant familial, si vous avez besoin d'accompagnement à domicile pour votre proche, n'hésitez pas à nous contacter ici ou par téléphone.
- Auxiliaires de vie, si vous êtes disponibles, nous avons besoin de vous ! N’hésitez pas à postuler ici.
Retrouvez toutes nos réponses aux questions sur le Covid19 depuis ce lien.

Aurore est notre pétillante responsable de secteur à Bordeaux.

Depuis quelques mois, Ouihelp s’est installé à Bordeaux. Un nouveau challenge pour nos équipes et notamment pour Aurore, ancienne responsable de secteur à Paris. Fraîchement installée à Bordeaux (rendez-vous au 132 Rue Fondaudège, 33000 Bordeaux, si vous souhaitez nous faire un coucou), elle vient de lancer notre agence sur l’ensemble de la ville et sa métropole. L’occasion de vous la présenter et de découvrir son beau parcours professionnel.

aurore-visuel

OH : Racontes-nous ton parcours.

Aurore : J’ai un parcours un peu atypique. Je suis responsable de secteur depuis peu de temps et notamment grâce à Ouihelp. Initialement, j’étais directrice artistique dans une agence de communication et je ne trouvais plus de sens à mon métier. J’avais envie de m’investir dans une mission qui a du sens et de sentir que j’aidais concrètement les gens. Au fil de mes recherches, j’ai contacté Ouihelp parce que j’aimais leurs missions, sans vraiment savoir quel poste je voulais endosser au sein de cette société. J’ai rencontré les 3 dirigeants et après un premier échange, le poste de responsable de secteur correspondait à de nombreuses compétences que j’avais. J’ai donc fait une journée d’observation avec Sabrina, une de nos responsables de secteur à Paris, et ce fut une véritable révélation. L’aventure Ouihelp commençait pour moi.

OH : Où as-tu grandi ?

Aurore : Je suis originaire de Nantes, j’y ai grandi et je suis venue à Paris par la suite pour terminer mes études de design. De fil en aiguille j’y suis restée pour travailler et je viens récemment de déménager.

OH : Quel a été ton parcours chez Ouihelp ?

Aurore : J’ai d’abord été responsable de secteur à Paris durant quelques mois, puis j’ai fait part de mon envie d’ouvrir l’agence de Bordeaux à nos trois dirigeants et ils m’ont fait confiance. Depuis mi-mars, je suis donc responsable de secteur à Bordeaux mais également en charge de l’ouverture et du développement de Ouihelp sur ce secteur.

OH : D’où t’es venue cette vocation de travailler dans le social ?

Aurore : Je voulais un métier où tu as le sentiment de faire quelque chose d’important qui à un impact direct sur les gens. J’avais ce réel besoin de me sentir utile dans mon métier et de voir l’impact tout de suite. Pas un impact par le prisme d’autres pôles, mais le retour instantané de ce que je faisais pour aider des personnes.

OH : Quelles sont d’après toi les qualités indispensables pour être un bon responsable de secteur ?

Aurore : Il faut être hyper disponible. Que ce soit pour les bénéficiaires ou les auxiliaires de vie, ils ont besoin de sentir que tu es disponible pour eux, et à leur écoute. L’autre qualité indispensable d’un bon responsable de secteur est d’être organisé. Il y a tellement de choses à faire et d’imprévus qui surviennent dans la journée, qu’il faut être très carré. Evidemment une des qualités également indispensable est d’avoir de l’empathie, tant pour les bénéficiaires que pour les auxiliaires de vie. Il faut être humain pour bien comprendre les problématiques de chacun, se mettre à leur place pour les aider au mieux.

OH : Pourquoi as-tu choisi Ouihelp ?

Aurore : J’ai choisi Ouihelp pour leurs missions. Ce qui m’a également beaucoup plu lorsque j’ai souhaité rejoindre la société c’était le côté start-up. C’est une entreprise qui est loin des grosses structures que j’ai pu connaître auparavant où c’est plus pyramidal et hiérarchique. J’avais envie d’intégrer Ouihelp pour vivre une expérience professionnelle plus participative, plus vivante et surtout en adéquation avec mes valeurs et mon envie d’aider les autres.

OH : Quelle est une journée type pour un responsable de secteur ?

Aurore : Généralement la première chose que fait un responsable de secteur le matin c’est d’allumer son téléphone et de prendre connaissance des urgences. Si il y en a il faut tout d’abord les gérer, et si ce n’est pas le cas on consulte nos plannings de la journée comprenant les rendez-vous avec les bénéficiaires ou avec les prescripteurs (assistante sociale, infirmier). Par la suite je reprends ma to do list que j’actualise et ma journée est rythmée également au fil des appels et sms que je reçois durant la journée.

OH : Sur quel secteur géographique interviens-tu ?

Aurore : On intervient pour l’instant sur Bordeaux et sur sa métropole, c’est à dire toutes les petites communes adjacentes, mais ça n’est pas un secteur qui est réellement limité. Il peut nous arriver d’intervenir dans d’autres villes un peu plus éloignées si l’on a des auxiliaires de vie qui interviennent sur ces secteurs. Par exemple cet été nous accompagnons un de nos bénéficiaires au Cap Ferret. Ca n’est pas une ville qui fait parti de la métropole mais nous avions des auxiliaires de vie disponibles sur cette région donc nous pouvions apporter cet accompagnement. Ouihelp Bordeaux a été ouvert au mois de mars, donc nos couvertures géographiques évoluent au fil de l’expansion de Ouihelp sur ce secteur. Si l’on peut prendre une mission et assurer un service de qualité, on va plus loin.

OH : Combien d’auxiliaires de vie coordonnes-tu et combien de bénéficiaires as-tu ?

Aurore : Actuellement nous avons environ une dizaine de bénéficiaires et une dizaine d’auxiliaires de vie également sur Bordeaux.

OH : As-tu une anecdote à nous partager ?

Aurore : Il y a quelque temps je me rendais à une visite de présentation d’intervenante chez une de nos bénéficiaires à Bordeaux. Sur la route, je reçois un coup de fil de cette bénéficiaire. Je me gare pour pouvoir la recontacter, mais elle affirme qu’elle n’a pas essayé de me joindre. Je reprends donc la route pour me rendre chez elle afin de faire ma visite. Le lendemain, je reçois de nouveau un appel de ce même numéro que je croyais être ma bénéficiaire à Bordeaux. Après quelques minutes de conversation, je me rends compte que c’est une de mes anciennes bénéficiaires parisiennes. Ces deux femmes sont en fait belles soeurs, et n’avaient jamais échangé sur Ouihelp auparavant. J’ai donc été par hasard la responsable de secteur de ces deux personnes dans deux villes différentes.

Ne ratez plus rien sur l'aide à domicile ! Inscrivez-vous à notre newsletter