Stimulation cognitive : explications et exercices

stimuation cognitive personne agee

Au fil du temps, le système cognitif (mémoire, raisonnement, orientation, etc.) se détériore et réduit l’autonomie des personnes touchées. Avec la vieillesse vient un manque d’activité qui affecte notamment la mémoire et les autres fonctions cognitives des personnes âgées.

Cela se ressent particulièrement chez les personnes âgées à la retraite à partir de 70 et 80 ans, qui voient apparaître des difficultés d’adaptation, de mémorisation, et une diminution de la réactivité, de la rapidité de réflexion et de la résistance au stress.

Aujourd’hui, environ 70 % des personnes de plus de 70 ans sont touchées par des pertes de mémoires en Ile de France.

Pour éviter l’accroissement d’une perte d’autonomie physique, psychique ou encore sociale, on peut stimuler intellectuellement la personne âgée à l’aide d’exercices, de jeux ou encore de simples activités lui permettant de faire travailler son cerveau, et d’améliorer son autonomie, quel que soit son âge.

« L'entretien de la réserve cognitive doit être initié le plus tôt possible, mais il n'est jamais trop tard pour le débuter et l'on ne doit jamais arrêter » souligne le Professeur Jacques Hugon, neurologue.

94 % de nos clients sont satisfaits ou très satisfaits

Trouver une aide à domicile

Voici un éclairage sur la stimulation cognitive de la personne âgée simple à réaliser pour les aidants familiaux, afin de prévenir ou réduire les pertes intellectuelles de vos proches.

La stimulation cognitive pour les personnes âgées : définition

L’assurance retraite donne une définition de la stimulation cognitive :

« La stimulation mémoire ou stimulation cognitive est un concept opérationnel qui désigne la sollicitation méthodique de facteurs cognitifs et psychosociaux. Elle contribue à préserver la plasticité cérébrale et s’inscrit dans le cadre d’une approche pédagogique globale : cognitive, psychologique et sociale. »

De nombreuses activités riches et variées permettent une stimulation de la personne âgée sur différents plans, tous utiles au travail du cerveau. Cela permet alors de conserver et d’améliorer les composantes dominantes de la capacité cérébrale utilisée tout au long de la journée.

La stimulation cognitive est d’autant plus utile que la vieillesse affecte les parties du cerveau utilisées lorsque l’on veut se remémorer quelque chose. Elle permet de pouvoir éviter ou repousser les maladies dues à l’âge dont la perte de mémoire sont les symptômes : telle que celle d’Alzheimer, ou encore d’éviter l’aggravation de maladies comme le Parkinson qui peuvent engendrer des pertes de mémoire.

Ne ratez plus rien sur l'aide à domicile ! Inscrivez-vous à notre newsletter