CCAS : définition, rôle et missions auprès des personnes dépendantes

CCAS : en bref

Action sociale personne en perte d'autonomie

Créés en 1953, les centres communaux d’action sociale (CCAS) sont chargés de l’aide sociale des communes. À cette époque, ils étaient appelés « Bureaux d’Aide Sociale ». La loi du 6 janvier 1986 a changé ces institutions en CCAS, plus adaptés à la nouvelle législation sanitaire et sociale.

Après la caisse des allocations familiale (CAF), c’est l’organisme social le plus connu des Français. Les centres communaux d’action sociale sont présents dans les communes françaises de plus de 30 000 habitants.

94% de nos clients sont satisfaits ou très satisfaits

Trouver une aide à domicile

CCAS : définition

Les centres communaux d’action sociale (CCAS) sont des établissements publics dont le rôle principal est d’orienter, recevoir et conseiller le public sur les démarches à effectuer dans le domaine social.

CCAS : rôle et missions

CCAS : missions obligatoires

Le rôle des CCAS est de mettre en lien les personnes âgées avec les prestations sociales locales qui peuvent leur être utiles. Les aides financières comme l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) ou l’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH) en font partie.

  • L'APA permet de rester à domicile en bénéficiant de l’aide d’un proche aidant ou d’un professionnel de l’aide à domicile.
  • L'ASH aide à financer l’hébergement de la personne âgée dans un établissement dédié.

Mais il ne s’agit pas toujours d’aides financières : les CCAS peuvent, par exemple, orienter les seniors vers des auxiliaires de vie qui les aideront à gérer les gestes du quotidien. Elles animent l’action sociale sur le territoire en informant les habitants de leurs droits locaux et nationaux et en recueillant leur ressenti pour faire des suggestions au ministère des affaires sociales.

Les membres des CCAS peuvent aussi, plus simplement, aider les personnes âgées ou handicapées à remplir les formulaires administratifs nécessaires à ces demandes d’aides et en effectuer le suivi.

Enfin, le CCAS supporte financièrement et techniquement certaines actions sociales dont l’intérêt va directement aux habitants de la commune, comme par exemple les distributions alimentaires ou les secours d’urgence.

CCAS : missions facultatives

Au-delà de leur rôle d’aide directe aux personnes dépendantes, les CCAS revoient chaque année les demandes qu’ils ont reçues avec les élus locaux pour mettre en place les mesures nécessaires à l’accompagnement des personnes âgées l’année suivante. Les élus locaux peuvent par exemple ajuster le nombre de places en maison de retraite ou établissements d’aide aux personnes handicapées si la CCAS rapporte un besoin. Cette démarche peut aussi concourir à la création de nouvelles structures, en fonction des données récoltées.

Les CCAS ont aussi la possibilité de réaliser des missions facultatives à condition de respecter le champs d’action qui leur est attribué et de s’engager à une égalité de traitement. Il peut s’agir de l’attribution de bons d’achats ou de prise en charge de certaines factures.

CCAS : organisation

ccas-personnes-dependantes

Les CCAS emploient plus de 120 000 agents en France et sont reconnues comme de véritables piliers de l’aide sociale. En effet, 4 communes sur 10 confient toute leur politique sociale à leur CCAS. Les équipes des CCAS peuvent d’ailleurs utiliser les locaux de la mairie de leur commune pour effectuer leur travail.

À la tête du CCAS on trouve le maire de la commune, qui le préside. Il lui incombe de désigner des professionnels qualifiés parmi lesquels doivent figurer un représentant des associations familiales, un représentant des associations de personnes handicapées, un représentant des associations de retraités et de personnes âgées, et un représentant des associations œuvrant dans le domaine de la lutte contre l’exclusion.

Ce sont ces représentants, associés au conseil municipal, qui auront la charge d’élire les personnes locales qui constitueront le conseil d’administration du CCAS. Les CCAS sont cependant distincts des mairies juridiquement et financièrement parlant. Ils disposent de leur propre budget, séparé de celui de la commune.

Tous les membres du CCAS sont désignés en respectant le principe de parité hommes-femmes.

Les CCAS sont en lien avec plusieurs dizaines de dispositifs d’aides aux personnes âgées, handicapées ou en difficultés d’insertion au sein de la société. Elles vont pouvoir aiguiller chaque personne vers le mode de soutien le plus adapté à sa situation, selon les critères suivants :

  • Quelles sont les ressources financières de la personne dépendante ?

  • Où réside-t-elle le plus souvent ?

  • Quel âge a-t-elle ?

La personne dépendante doit, de son côté, respecter les conditions d’adhésion du CCAS de sa commune. Un centre peut par exemple conseiller de remplir un formulaire d’adhésion familiale si deux personnes âgées en couple sont en perte d’autonomie.

Les CIAS (centres intercommunaux d’action sociale)

Pour coordonner leur action, plusieurs CCAS de communes voisines peuvent se regrouper et mettre leurs budgets et leurs compétences en commun. Il s’agit alors de CIAS (centres intercommunaux d’action sociale), aux attributions identiques à celles d’un CCAS. C’est une véritable opportunité pour les petites communes de faire bénéficier leurs habitants en difficulté d’un bon accompagnement.

Il existe près de 4 000 CCAS et CIAS en France.

CCAS : en savoir plus

Pour toute démarche ou demande de prestations sociales, contactez le CCAS de votre région par téléphone, ou rendez-vous directement sur place durant les horaires d’ouverture.

Si vous habitez à Paris, nous vous invitons à consulter les adresses et numéros de téléphone des différents établissements. Ils sont classés dans ce tableau par arrondissement.

Les CCAS de Paris du 1er au 10ème arrondissement

  • 1er : 4 Place du Louvre / Tél. : 01 44 50 76 00 ;
  • 2ème : 11 rue Dussoubs / Tél. : 01 44 82 76 10 ;
  • 3ème : 2 rue Eugène Spüller / Tél. : 01 53 01 76 40 ;
  • 4ème : 2 Place Baudoyer / Tél. : 01 44 54 76 50 ;
  • 5ème : 21 Place du Panthéon / Tél. : 01 56 81 73 56 ;
  • 6ème : 78 rue Bonaparte / Tél. : 01 40 46 75 55 ;
  • 7ème : 16 rue de Grenelle / Tél. : 01 53 58 77 16 ;
  • 8ème : 3 rue de Lisbonne / Tél. : 01 44 90 76 00 ;
  • 9ème : 6 rue Drouot / Tél. : 01 71 37 73 00 ;
  • 10ème : 23 bis rue Bichat / Tél. : 01 53 19 26 26.

Les CCAS de Paris du 11ème au 20ème arrondissement

  • 11ème : 130 avenue Ledru Rollin / Tél. : 01 53 36 51 00 ;

  • 12ème : 108 avenue Daumesnil / Tél. : 01 44 68 62 00 ;

  • 13ème : 146, boulevard de l'Hôpital / Tél. : 01 44 08 12 70 ;

  • 14ème : 14 rue Brezin / Tél. : 01 53 90 32 00 ;

  • 15ème : 3 Place Adolphe Cherioux / Tél. : 01 56 56 23 15 ;

  • 16ème : 71 avenue Henri Martin / Tél. : 01 40 72 19 06 ;

  • 17ème : 16/20 rue des Batignolles / Tél. : 01 44 69 19 50 ;

  • 18ème : 115 bis rue Ordener / Tél. : 01 53 09 10 10 ;

  • 19ème : 17 rue Meynadier / Tél. : 01 40 40 82 00 ;

  • 20ème : 62 rue du Surmelin / Tél. : 01 40 31 35 00.

Vous pouvez également contacter un conseiller Ouihelp qui est là pour répondre à vos questions.

94% de nos clients sont satisfaits ou très satisfaits

Trouver une aide à domicile