Une de nos bénéficiaires rennaise nous raconte son accompagnement avec Ouihelp.

Nous avons échangés avec Mme G., une de nos bénéficiaires à Rennes sur son accompagnement avec Ouihelp. Sortie d’hospitalisation en novembre 2018, il était difficile pour ses proches d’être présents tous les jours afin de l’accompagner dans ses tâches quotidiennes. Elle nous raconte son histoire et comment elle vit son accompagnement.

damir-bosnjak-366766

Vous êtes sortie de l’hôpital en novembre dernier, comment s’est passé ce retour à la maison ?

Mme G. : J’étais très contente de rentrer chez moi. C’est pas agréable du tout d’être à l’hôpital. Mon médecin m’a autorisé à rentrer chez moi seulement si j’étais accompagnée et vue que je suis seule depuis quelques années j’avais un peu peur. Mes filles ne peuvent pas être là tous les jours alors il fallait que l’on trouve une solution.

Comment avez-vous découvert Ouihelp ?

Mme G. : Moi je ne connaissais pas Ouihelp ni les sociétés d’aide à domicile. J’ai toujours été toute seule depuis le départ de mon mari. C’est ma fille qui s’est occupée de tout avec l’assistante sociale de l’hôpital. Il y a plusieurs structures qui sont venues me rendre visite et après on a choisi ensemble avec ma fille pour que je puisse sortir de l’hôpital et rentrer chez moi.

Quels étaient vos besoins en terme d’accompagnement ?

Mme G : J’ai quelqu’un qui passe faire mes courses deux fois par semaine, mais j’avais besoin que l’on m’aide quotidiennement. J’ai un petit chien qu’il faut sortir plusieurs fois par jour et je ne peux plus le faire toute seule. J’avais également besoin que l’on m’aide dans la préparation des repas, qu’on me donne un coup de main pour les petites tâches ménagères quotidiennes et puis avoir un peu de compagnie.

Avoir une auxiliaire de vie a-t’il changé votre quotidien ?

Mme G : Oui beaucoup. Avoir Ella tous les jours est formidable. Ca me fait du bien, j’ai de la compagnie, on peut discuter et puis surtout elle m’aide. Elle prépare mes repas, elle étend mon linge quand je dois laver mes draps ou mes serviettes parce que je ne peux plus le faire toute seule, c’est trop lourd. Et puis ça me permet d'égayer mes journées, je sais qu’elle va venir, même si c’est peu je suis contente, je ne suis pas toute seule toute la journée.

Quelles sont pour vous les qualités indispensables d’une bonne auxiliaire de vie ?

Mme G : La probité je pense. J’ai confiance en Ella et pour moi c’est très important. Pour pouvoir lui confier mon chien, mes affaires, ou les clés de chez moi, je devais avoir confiance en elle c’est obligatoire. Elle est chez moi tous les jours, et je ne suis jamais inquiète de quoi que ce soit. Je lui fais une confiance aveugle. Et puis je pense qu’il faut aussi être attentive et sympathique pour être une bonne auxiliaire de vie. C’est aussi des choses importantes.

Quelle relation vous entretenez avec Ella votre auxiliaire de vie ?

Mme G : Nous sommes très proche ! Et c’est drôle parce que je la tutoie tout le temps et elle me vouvoie. Il lui arrive de se tromper et de me tutoyer aussi sans s’en rendre compte et ça me fait toujours rire. J’arrête pas de lui dire de me tutoyer mais elle n’y arrive pas. Ca me dérange pas au contraire ça prouve qu’elle est à l’aise et c’est aussi très important. Vous savez, on partage beaucoup de moments de vie ensemble et je la considère comme ma petite fille maintenant. Elle fait partie de la famille pour moi.

Un mot pour la fin ?

Mme G : Je suis très contente d’avoir Ella avec moi et très contente de Ouihelp. C’est rassurant pour mes filles et pour moi de savoir que je suis bien accompagnée.